10 façons d’améliorer votre santé digestive

Saviez-vous qu’une bonne santé digestive est en réalité propice à un bon état de santé mentale? Le système digestif est un groupe d’organes travaillant ensemble pour convertir les aliments en énergie et en nutriments de base pour nourrir le corps. La plupart des gens pensent que le système digestif est notre estomac ou d’autres entrailles, ce qui est vrai dans l’abstrait, mais c’est un système beaucoup plus complexe et important que la plupart des gens ne le pensent. Si une personne néglige la santé digestive, elle pourrait rencontrer des problèmes de digestion des aliments et créer des problèmes entraînant une absorption moindre de nutriments par son corps. Les aliments que nous mangeons et le mode de vie que nous vivons déterminent la santé de notre système digestif. Tant que nous suivons quelques instructions de base, nous pouvons assurer le bon fonctionnement de notre système digestif. “La route vers la santé est pavée de bons intestins!” – Sherry A. Rogers Voici 10 conseils pour améliorer et maintenir notre santé digestive: 1. Boire de l’eau Il n’y a rien de mieux pour notre santé globale que de boire de l’eau. Boire beaucoup d’eau (7 à 8 verres de 12 onces par jour) aide à garder nos facultés mentales et physiques en ordre. Le système digestif a besoin d’eau pour rester efficace. Le manque d’eau ralentit ces processus et rend les déchets plus difficiles à évacuer. Assurez-vous de boire beaucoup d’eau et d’autres liquides, surtout après l’exercice. Un moyen facile de s’assurer que nous obtenons suffisamment d’eau? Quand notre urine est claire toute la journée. 2. Exercice L’exercice est important pour la santé digestive de la même manière qu’il est important pour notre santé globale: l’exercice augmente le flux sanguin et aide à réguler le poids. Plus précisément, ce flux sanguin stimule les muscles du tractus gastro-intestinal (GI), incitant nos organes à travailler plus efficacement. Cela permet à la nourriture de traverser nos entrailles à un rythme plus rapide et réduit le risque de constipation. En règle générale, essayez de faire 30 minutes d’exercice par jour. Cela peut prendre la forme d’escaliers, de vélo, de natation, de marche, de jogging, de sport, etc. Il est également possible de diviser ces 30 minutes en incréments plus petits. 3. Limitez les aliments gras Pas de surprise ici: les aliments gras sont mauvais pour le système digestif. Plus précisément, les aliments gras ralentissent le processus digestif, ce qui peut entraîner des problèmes tels que la constipation. Puisqu’il est important d’introduire une certaine quantité de matières grasses dans notre alimentation, il est recommandé de choisir des graisses saines telles que les oméga-3 (présentes dans l’huile d’olive, l’avocat, les œufs, les noix et les viandes maigres comme le poulet et la dinde). De plus, pour les repas contenant des matières grasses, associez-les à des aliments riches en fibres pour faciliter le processus digestif. 4. Mangez plus de fibres Celui-ci est probablement évident maintenant, mais l’apport en fibres est essentiel à la digestion. Si nous considérons nos intestins comme des routes, la fibre est l’agent de la circulation qui fait en sorte qu’elle ne soit pas congestionnée et que tout se passe bien. De plus, les fibres sont importantes pour ralentir la digestion et ralentir l’absorption du glucose, aidant à réguler notre glycémie. Lorsque nous éprouvons du gaz ou des difficultés à évacuer les déchets, il est probable que nous n’introduisons pas suffisamment de fibres dans notre alimentation. Il existe de nombreux aliments riches en fibres, mais voici quelques-uns populaires: poires, pommes, bananes, oranges, raisins secs, amandes, arachides, artichauts, brocoli, pois, haricots noirs et lentilles. 5. Ralentissez en mangeant Comme avec la plupart des gens, nos systèmes digestifs n’aiment pas être pressés. Certains des signaux clés que le corps envoie au cerveau prennent un certain temps, et cela inclut quand nous sommes rassasiés. Il est recommandé de mâcher chacun au moins 20 fois, ce qui donne à l’estomac beaucoup de temps pour se préparer à digérer les nutriments qui sont apportés; cela donne également au corps suffisamment de temps pour signaler au cerveau que nous sommes rassasiés. Une autre note intéressante: essayez d’éviter de manger de la télévision. Des études montrent que lorsque nous sommes distraits en mangeant, nous agissons beaucoup plus que lorsque nous sommes à table. 6. Consommer des probiotiques Les probiotiques sont des bactéries naturelles et saines qui se trouvent dans notre intestin. Ces bactéries saines sont très importantes pour aider à lutter contre les effets négatifs d’une mauvaise alimentation, du stress et des antibiotiques. De plus, les probiotiques améliorent l’absorption des nutriments, régulent les bactéries saines et normalisent nos intestins. Certaines excellentes sources de ces aides bactériennes comprennent: les suppléments probiotiques, le yogourt faible en gras et le kéfir. 7. Réduire l’alcool Notre système digestif peut être affecté négativement par une consommation excessive d’alcool. Les calculs biliaires sont des masses solides qui se forment dans la vésicule biliaire et peuvent causer des maux d’estomac et de dos intenses, de la fièvre et une perte d’appétit, entre autres symptômes provoqués par ma consommation d’alcool. L’alcool peut également provoquer un syndrome métabolique – un groupe de symptômes qui augmentent le risque de maladie cardiovasculaire, d’accident vasculaire cérébral et de diabète. Certains autres effets secondaires de l’alcool sur le système digestif: brûlures d’estomac, gastrite, cancer intestinal, inflammation du pancréas et maladie du foie. 8. Gérer le stress Selon le Dr Kenneth Koch du Centre médical baptiste de l’Université de Wake Forest: «Le stress peut affecter toutes les parties du système de digestion… (le stress) peut provoquer des spasmes dans l’œsophage. Cela peut augmenter l’acide dans votre estomac, provoquant une indigestion… l’estomac peut se fermer et vous donner des nausées. Le stress peut faire réagir votre côlon d’une manière qui vous donne la diarrhée et la constipation… »Honnêtement. Il a dit tout ça. Alors, ajoutez le système digestif à une longue liste de choses perturbées par le stress, puis gérez le stress de manière appropriée. 9. Mangez de petits repas tout au long de la journée Manger de petits repas pendant la journée au lieu de deux ou trois gros repas est sain pour notre système digestif et notre métabolisme. Cette façon de manger nous empêche d’avoir trop faim, de trop manger et de manger trop vite. La consommation de petits repas aide également à lutter contre les douleurs abdominales, les ballonnements, les crampes et les gaz. Essentiellement, manger de plus petits repas tout au long de la journée ne surcharge pas nos systèmes digestifs, c’est-à-dire combien de nos problèmes digestifs commencent. 10. Manger consciencieusement Nous sommes tellement pressés par le temps que manger se fait souvent sur le pouce. Plusieurs fois, nous mangeons sans réfléchir en pelletant de la nourriture dans notre bouche tout en regardant l’horloge. Inutile de dire que cela augmente nos niveaux de stress et est contre-productif pour la santé digestive. Au lieu de cela, nous devons placer la nourriture dans la bouche et mâcher lentement tout en appréciant la texture et la saveur de la nourriture. Savourez la nourriture et soyez attentif au processus de manger – c’est beaucoup plus agréable et sain.